Robert Binet

Associé chorégraphique / Directeur de création, CreativAction

Robert Binet. Photo par Aleksandar Antonijevic.

Robert Binet. Photo par Karolina Kuras.

Biographie

Robert Binet est né à Toronto et est diplômé de l’École nationale de ballet du Canada. Il a été nommé associé chorégraphique du Ballet national du Canada en 2013 et a créé des œuvres pour la compagnie comme Unearth, sur une musique originale d’Owen Pallett, These Worlds In Us, The Wild Space Between Two Hearts, Orpheus Becomes Eurydice, une collaboration avec The Banff Centre, The Dreamers Ever Leave You, en collaboration avec le Musée des beaux-arts de l’Ontario, ainsi que plusieurs œuvres pour les ateliers de chorégraphie, le programme YOU dance et des galas.

En 2015, M. Binet a présenté des extraits de Orpheus Becomes Eurydice à TEDxToronto 2015 et a créé The Blue of Distance pour le New York City Ballet. M. Binet était le tout premier apprenti chorégraphe pour The Royal Ballet de 2012 à 2013 et avait comme mentor Wayne McGregor, le chorégraphe en résidence. En 2016, M. Binet est revenu pour créer Void and Fire pour The Royal Ballet, pour les célébrations du dixième anniversaire de M. McGregor. En 2017, M. Binet a créé The Dreamers Ever Leave You et Self and Soul pour le 12e concours international pour Le Prix Erik Bruhn.

M. Binet a créé des œuvres pour la compagnie junior du Dutch National Ballet, l’Estonian National Ballet, le German National Youth Ballet, le concours Genée International Ballet Competition et Ballet Black. Il a aussi chorégraphié la vidéo musicale pour Song for Five & Six de Owen Pallett et The Party Line de Belle and Sebastian.

M. Binet avait comme mentore Karen Kain pour le Programme de mentorat des arts de spectacle du Gouverneur général de 2017.
 

Citations

« La voix de chorégraphe de M. Binet dans The Blue of Distance est (...) la plus remarquablement poétique parmi les premières... Les liens qu’elle établit avec les partitions de Ravel, “Oiseaux tristes” et “Une barque sur l’océan” (tous deux de “Miroirs”) sont fascinants, notamment les interstices entre les danseurs; l’espace ici est le reflet du son. »
— The New York Times

 

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software