Jurgita Dronina

Danseur étoile

Jurgita Dronina Voir la galerie

Biographie

Jurgita Dronina est née à Saratov, en Russie, et a été formée à la National M. K. Čiurlionis School of Art en Lithuanie et à la Munich International Ballet Academy en Allemagne. Jurgita fut danseuse étoile avec le Royal Swedish Ballet et le Het National Ballet avant de se joindre au Ballet national du Canada dans la même capacité en 2015. Elle a également été ballerine toile principale avec l’English Ballet national de 2017 à 2020.

« L’éloquente Jurgita Dronina était magnifique dans le rôle de la reine faussement accusée. Sa danse, tout comme son interprétation dramatique, a impressionné par sa qualité impeccable. »
DanceTabs.com

Jurgita a incarné tous les rôles principaux du répertoire classique en entier, comme Nykia dans La Bayadère, Princesse Aurora dans La Belle au bois dormant, Juliette dans Roméo et Juliette, le rôle-titre dans Giselle, Odette/Odile dans diverses versions de Lac des cygnes, Kitri dans Don Quichotte, Medora dans Le Corsaire, Sylvia dans Sylvia de John Neumeier et le rôle-titre dans Cendrillon de Christopher Wheeldon. Elle a créé des rôles dans des œuvres contemporaines par des chorégraphes comme Alexei Ratmasnky, David Dawson, Sidi Larbi Cherkaoui, Jorma Elo, Hans Van Manen, Christian Spuck, Benjamin Millepied, Krzysztof Pastor, Will Tuckett, Nils Christe, Juanjo Arques et Guillaume Côté et a interprété des rôles dans des œuvres de John Neumeier, William Forsythe, Jerome Robbins, Liam Scarlet, Mauro Bigonzetti, Jean-Christophe Maillot, Rudi van Dantzig, Toer van Schayk et plusieurs autres.

Le répertoire de Jurgita auprès du Ballet national inclut des premiers rôles dans La Belle au bois dormant, Casse-noisette, Giselle, Le Conte d’hiver, Cendrillon, Onéguine, La Sylphide, Le Petit Prince, Pinocchio, Un Tramway nommé Désir, Genus et Tarantella.

En tant que principale artiste invitée, Jurgita a dansé avec le Norwegian National Ballet, le Het National Ballet, le Teatro San Carlo, l’Opera dell Roma, Arena di Verona, Hong Kong Ballet, Shanghai Ballet et le Royal Danish Ballet, et a aussi dansé sur les plus grandes scènes au monde à Moscou, Saint-Pétersbourg, Tokyo, Beijing, Shanghai, Rome et plusieurs autres endroits.

En 2018, Jurgita a été nommé pour un prix de Dance Critic au Royaume-Uni pour une prestation classique féminine exceptionnelle. Elle a également reçu l’Order of Merit à Lithuanie, Cross of the Knight, en Lituanie pour ses services exceptionnels faisant la promotion du pays et a reçu le Prix de l’Assemblée balte dans le domaine des arts et de la culture pour ses mérites exceptionnels et importants pour la Lituanie. La même année, elle a été mise en nomination pour le Prix de Benois de la Danse pour ses rôles dans La Sylphide et Juliette dans Roméo et Juliette de Nureyev. En 2014, elle a reçu le prix Alexandra Radius Priz. En 2011, elle a reçu le prestigieux prix Zwaan pour son rôle de princesse Aurore dans La Belle au bois dormant. Jurgita a été élue danseuse exceptionnelle de l’année par Dance Europe. Elle a remporté la médaille d’or au Concours international de ballet à Grasse en 2003, la médaille d’argent au Concours international de ballet à Helsinki en 2005, la médaille d’argent au Concours international de ballet à Moscou en 2005 et la médaille d’argent au Concours international de ballet à Jackson en 2006.

En bref

Lieu de naissance : Saratov, Russie
Formation : National M. K. Čiurlionis School of Art en Lithuanie et Munich International Ballet Academy en Allemagne
Royal Swedish Ballet : 2005 – 2010

Het Nationale Ballet : 2010 – 2015
Principale artiste invitée du Hong Kong Ballet : 2015 – 2017
Se joint au BNC en tant que danseuse étoile : 2015
Danseuse étoile principale auprès du English National Ballet  2017 – 2020

Citations

Giselle
« Mme Dronina indique clairement, cependant, que cette douce fille aime danser... avec une clarté et une pureté joyeuses, ses radieuses arabesques et sa danse sur pointes d’une précision extraordinaire. Il s’agit d’une danse de merveilleuse qualité qui a rendu remarquable la prestation de Mme Dronina lors du deuxième acte. »
— Dancing Times au sujet du rôle invité auprès du English National Ballet

Le Conte d’hiver
« Hermione (Jurgita Dronina)...dessine une ligne arabesque pure et puissante, du bras avant à la jambe arrière soulevée, et pivote ensuite de façon répétée sur place, se montant maintes et maintes fois, urgemment, sur la pointe. »
— The New York Times

La Sylphide
« Dronina est irrésistible. Elle surpasse la vision de romantisme avec ses pieds longs, ses extensions souples et son port de bras fluide; il y a une sensualité dans ses mouvements qui alterne entre la créature et la femme. » 
— The Globe and Mail

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software