Guillaume Côté

Danseur étoile

Guillaume Côté Voir la galerie

Biographie

Guillaume Côté est né au Lac-Saint-Jean, au Québec, et a été formé à l’École nationale de ballet du Canada. Il s’est joint au Ballet national du Canada en 1998 et est devenu danseur étoile en 2004. En 2013, Guillaume est nommé associé chorégraphique.

Auprès du Ballet national du Canada, Guillaume a interprété la plupart des rôles principaux des répertoires classique et contemporain. Il a créé plusieurs rôles principaux dans des ballets de James Kudelka, y compris Ferdinand dans Un chapeau de paille d’Italie, le Prince Charmant dans Cendrillon et Will dans Le contrat (le joueur de flûte). Il a également créé le rôle de Roméo dans Roméo et Juliette de Alexei Ratmansky et a joué ce rôle en tant qu’artiste invité au Ballet du Bolchoï de Moscou.

« Pour Guillaume Côté, danseur principal, incarnant le rôle-titre, Nijinsky est un triomphe d’intensité dramatique. »
Toronto Star

Guillaume est très populaire comme artiste invité auprès des grandes compagnies de ballet partout au monde, comme le Teatro alla Scala, l’English National Ballet, le Royal Ballet, l’American Ballet Theatre, le Mikhailovsky Theatre, le Ballet de Hambourg et le Ballet de Stuttgart. Il a aussi dansé dans Kings of the Dance, Gala des Étoiles, Stars of the 21st Century, The Vision of Manuel Legris, Roberto Bolle and Friends, le gala du 40e anniversaire du Ballet de Hambourg, le 44e gala annuel de Nijinsky pour les jours du Ballet de Hambourg, ainsi que plusieurs autres galas internationaux. Avec l’English National Ballet, il a dansé le rôle de Gene Kelly dans Strictly Gershwin de Derek Deanee.

Guillaume est un chorégraphe, un musicien et un compositeur accomplis. Ses chorégraphies pour le Ballet national du Canada incluent Venom, Enkeli, Dance Me To The End of Love, Body of Work et L’Être et le néant. Les prix pour sa chorégraphie incluent le Prix du choix de l’auditoire pour la meilleure chorégraphie lors de la dixième édition du Concours international de ballet pour le Prix Erik Bruhn pour Enkeli et la troisième place lors de la 25e édition du concours international du Ballet Society Hanover pour #24 . Il a présenté son premier ballet complet, Le Petit Prince, au cours de la saison 2015-16 du Ballet national, et a créé Dark Angels en 2017 pour le Centre national des Arts. Plus récemment, en 2018, il a créé Frame by Frame en collaboration avec Robert Lepage.

En 2012, Guillaume a chorégraphié le court métrage Lost in Motion, dans lequel il a aussi joué le rôle principal, qui a été présenté dans le cadre du Festival international du film de Toronto. La suite, Lost in Motion II, sortie en 2013, a été présentée dans le cadre du Dance on Camera Festival à New York en février 2014. Il a remporté un Prix Gémeaux en 2007 et un prix Galileo 2000 A Life for Music en 2008 pour Moving to His Music: The Two Muses of Guillaume Côté. En 2012, Guillaume a reçu la médaille de l’Assemblée nationale du Québec, un prix prestigieux de la province du Québec pour ses efforts pour les arts. 

M. Côté est aussi directeur artistique du Festival des Arts de Saint-Sauveur, un des plus importants festivals de danse d’été du pays.

 

En bref

Lieu de naissance : Lac-Saint-Jean, Québec
Formation : École nationale de ballet du Canada
Au BNC depuis : 1998
Danseur étoile depuis : 2004
Associé chorégraphique depuis : 2013

Citations

Apollon musagète
« En devenant un artiste plus profond et plus riche, le glorieux Guillaume établit une nouvelle norme au National pour l’élégance masculine classique... Côté est un jeune danseur techniquement brillant et dans Apollo... il rayonne de confiance et de charisme sans jamais sembler en faire étalage. »
— The Hamilton Spectator

Les Aventures d’Alice au pays des merveilles
« Côté, un danseur élégant et souvent discret, est le partenaire idéal. Il a acquis de l’expérience au cours des dernières années et peut maintenant jouer de façon convaincante, soit l'adolescence impulsive ou la lassitude du monde. »
— Le registre OC

Roméo et Juliette
« Un des meilleurs danseurs au monde. »
— The London Times

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software