Spencer Hack

Soliste principale

Spencer Hack

Spencer Hack. Photo par Karolina Kuras.

  • Biographie

    Spencer Hack est né à Toledo, en Ohio, et a été formé à l’École nationale de ballet du Canada. Il a rejoint le Ballet national du Canada en tant qu’apprenti de RBC en 2014 et il a été promu au rôle de soliste principale en 2020.

    Plus récemment, Spencer a créé le rôle d’Eurydice dans la première mondiale d’Orpheus Alive. Son répertoire inclut également Oncle Nikolaï dans Casse-noisette, Bottom dans The Dream, Allan Gray dans Un Tramway nommé Désir ainsi que des rôles dans Le Lac des cygnes, Roméo et Juliette, La Belle au bois dormant, Giselle, Roméo et Juliette, Onéguine, Les Aventures d’Alice au pays des merveilles, Le Conte d’hiver, Nijinsky, Anna Karenina, La veuve joyeuse, Frame by Frame, Rubies, Chaconne, Les Quatre tempéraments, Études, The Second Detail, Approximate Sonata 2016, Chroma, Genus, Angels’ Atlas, Emergence, Piano Concerto nº 1, Petite Mort, Cacti, Paz de la Jolla, L’Être et le néant, The Dreamers Ever Leave You et Self and Soul.

    Spencer a reçu le prix d’excellence du conseil des mécènes en 2017.

  • Q et R

    Quand avez-vous commencé à vous intéresser à la danse?
    Enfant, j'ai toujours eu beaucoup d'énergie et j'étais toujours en train de bouger. J'ai toujours été intéressé par les projets artistiques, alors même si j'ai essayé le soccer et le hockey, la danse m'attirait plus. J'ai tout de suite commencé par un cours de ballet. Quand j'avais six ans, j'ai dansé dans la production de l'école de Casse-Noisette en tant que fêtard sur la scène familiale et le fait de pouvoir danser sur la scène avec l'orchestre, les lumières et un auditoire était très stimulant.

    Quand avez-vous commencé à envisager la danse comme une carrière professionnelle ?
    Mon premier professeur a été formé à la Royal Ballet School et a dansé avec le London Festival Ballet, j'ai donc toujours su qu'il était possible de danser professionnellement. Il a toujours eu de nombreux récits au sujet de ses prestations et ses jours de tournée.

    Avez-vous été exposé à beaucoup de ballet?
    Je suis allé voir les compagnies qui faisaient une tournée à proximité. Je me rappelle d'une prestation de Roméo et Juliette par l'American Ballet Theatre à Détroit. Sinon, j’ai regardé beaucoup de vidéos de ballet sur YouTube, alors que je connaissais de plus en plus de compagnies et de danseurs importants.

    Vous avez commencé avec le Ballet national du Canada en tant que membre du Programme d’apprenti RBC. Comment s'est déroulée votre expérience?
    C’était une année merveilleuse, mais il s’agissait d’une adaptation à une charge de travail complète. Jongler avec nos répétitions YOU dance et les prestations de la vie de la compagnie m'a permis de garder les pieds sur terre. Au cours de l’année, j’ai acquis beaucoup d’expérience et de confiance. C’était aussi une saison passionnante de productions, commençant par Les Aventures d'Alice au pays des merveilles au Lincoln Center de New York et qui s'est poursuivie avec Nijinsky et Manon.

    Qu'est-ce que vous appréciez le plus au Ballet national?
    Comme le répertoire est tellement varié, j’ai l’occasion de relever plusieurs défis différents chaque année. Cet équilibre me permet de m'épanouir dans différents domaines. J’ai eu la chance de danser le rôle de l'oncle Nicolas dans Casse-noisette, ce qui était un tourbillon de répétitions rapides et d’apprendre à composer avec le costume lourd, les détails et les accessoires; j’étais tellement nerveux à propos de ces oranges! Allan dans Un Tramway nommé Désir a été le rôle le plus spectaculaire que j’ai joué jusqu’à présent. Dans les deux cas, j’ai adoré avoir l’occasion de créer un personnage et de trouver ma propre façon de raconter l’histoire.

En bref

Lieu de naissance : Toledo, Ohio
Formation : École nationale de ballet du Canada
Au BNC depuis : 2014
Soliste principale depuis : 2020

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software